Personnel stratégique: les soumissionnaires sont prévenus!

Le Secrétariat du Conseil du Trésor a publié dernièrement un document intitulé « Balises à l’égard des exigences et des critères contractuels-Les bonnes pratiques concernant les contrats en matière de technologies de l’information ». Sous ce titre se cachent plusieurs bons conseils relatifs aux documents d’appel d’offres des organismes publics. Ces conseils constituent le fruit d’un travail de groupe composé de représentants d’organismes publics et de PME du domaine des technologies de l’information. Entré en vigueur le 1er juin dernier, le Règlement sur les contrats des organismes publics en matière de technologies de l’information (RCTI) est logiquement mis en exergue. Allotissement des contrats: Le groupe de travail recommande un allotissement des contrats publics en matière des technologies de l’information. Concrètement, il s’agit de séparer les contrats en plusieurs lots en fonction de certains critères. Précisons d’emblée que l’allotissement à envisager ne doit pas être confondu avec la scission visant à éluder l’obligation légale de recourir à la procédure d’appels d’offres. L’allotissement pourrait s’établir en fonction de plusieurs critères tels que le type des travaux, le type des biens ou encore par la région d’exécution du contrat. Le groupe de travail préconise ce procédé dans le but « d’augmenter la concurrence tout en s’assurant d’obtenir les résultats attendus ». Signalons que s’ils décident de recourir à ce procédé d’allotissement, les organismes publics pourraient voir leur charge de travail augmenter sensiblement. Il en sera ainsi de la gestion de plusieurs contrats, de plusieurs échéanciers, du dédoublement des suivis, de la facturation, etc. Exigence de diplomation/certification/expérience en TI: Dans ses documents d’appels d’offres, l’organisme public devrait inclure une exigence par rapport à la diplomation du personnel du...